• P1060088
  • P1050020
  • IMG_0155_v3
  • DSC_0794
  • DSC02479
  • IMG_0300
  • DSCN0603
  • DSC_0767
  • DSC02471
  • P1030657_v2
  • IMG_1424
  • P1030711
  • DSCN7086
  • DSC_0895
  • DSCN0613_2
  • DSC_0293_2
  • P1050835
  • _DSC1239v2
  • _DSC0969
  • _DSC1022
  • 20151104_100902
  • DSC_0547
  • DSC_0610
  • IMG_0613v2
  • IMG_0620
  • _DSC1031v2
  • DSC_0275v3
  • DSC_0738v5
  • _DSC1081_v4
  • DSC_0493_v2
  • full screen slider
  • _DSC1033_5
image carousel by WOWSlider.com v6.4

PRISONNIERS DE L’ATLANTIQUE

Depuis début décembre, notre équipage est mis à l’épreuve nerveusement.
Du 1er au 4 on s’est traîné sur l’océan. De temps en temps en poussant avec le moteur, et d’autres en se laissant pousser par les légers souffles d’Éole.
Le 4 et 5 on espère la bascule et un changement radical des conditions météo. On se retrouve pendant 24h au près, condition totale d’inconfort pour l’équipage et notre navire, ensuite re- bascule et puis plus rien.
Le gasoil diminue, on doit faire des choix et des économies. Il nous faut garder des réserves de carburant pour assurer l’électricité journalière (recharger nos batteries), utiliser notre desalinisateur pour fabriquer notre eau, ainsi que pour faire les dernières manœuvres au port Royal à Saint-Martin.
Hier 7 décembre, nous utilisons nos derniers 6% de gasoil que nous nous sommes gardé pour naviguer au moteur. A 19h00 toujours pas de vent, mais le quota est consommé. Nous avons atteint notre but de nos deniers miles au moteur. La machine est éteinte pour attendre le vent prévu.
Le silence se fait entendre à bord, tout le monde se replonge dans son livre, que va-t-il se passer, le grib météo nous a-t-il menti. Il fait noir, plus de 30°, mais le silence reste glacial.

19h45, le génois arrête de battre, il se gonfle légèrement et voilà que notre Hélia bouge, la mer crépite légèrement devant les deux étraves, nous sommes repartis à la voile.
On peaufine nos réglages afin de ne pas perdre un seul souffle d’air. Nous sommes à 2,5 nœuds. 🙂

Soulagement général et tournée générale, nous prenons l’apéro, les sourires apparaissent sur tous les visages.

Ensuite une belle nuit en quart en solo, sous génois seul à 3 nœuds.

Ce matin, 08 décembre, 7h30, il fait déjà très chaud 34°, on met le spi et nous gagnons encore un nœud.

Prévisions: deux jours de vent faible et ce week-end 20 nœuds pour nos derniers bords vers notre arrivée.

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *